Jean-Eugène Borie


Jean-Eugène Borie est un homme du vin, passionné par son métier, qui a su communiquer sa passion à ses enfants et petits-enfants.


Jean-Eugène Borie (1921-1998) a beaucoup appris auprès de son père Francis, décédé en 1953. Il se consacre au Château Ducru-Beaucaillou et gère également le château Haut-Batailley à Pauillac, pour le compte de sa soeur qui en est propriétaire. Exigent et minutieux, il renforce la qualité et la notoriété de ces deux Crus Classés.

François-Xavier Borie


François-Xavier Borie a pris en charge la destinée de Grand-Puy-Lacoste et orchestré son renouveau, sans perdre son âme.


François-Xavier Borie a dirigé le domaine dès son acquisition en 1978. Il a bénéficié sur le terrain de l'expérience acquise aux côtés de son père. Déterminé, exigeant et rigoureux comme lui, il a hissé Grand-Puy-Lacoste au statut de « grand » Pauillac et veille à tout pour l'y maintenir.

Raymond Dupin


Une forte personnalité, qui contribue à la réputation de Grand-Puy-Lacoste.


Après la première guerre mondiale, les familles du vignoble bordelais vivent des temps difficiles. Elie et Edouard de Saint Légier d'Orignac, petits-fils de Pierre-Frédéric Lacoste, se trouvent ruinés et doivent vendre le domaine, mettant fin à près de cinq siècles de transmission familiale. Le 28 juillet 1920, juste après le décès de leur mère Jeanne Joséphine Lacoste, ils le cèdent à deux associés, MM. Heriveau et Neel, qui à leur tour doivent le mettre en vente en 1932.

Jean-Eugène Borie

François-Xavier Borie


Raymond Dupin

Jean-Eugène Borie est un homme du vin, passionné par son métier, qui a su communiquer sa passion à ses enfants et petits-enfants.


Jean-Eugène Borie (1921-1998) a beaucoup appris auprès de son père Francis, décédé en 1953. Il se consacre au Château Ducru-Beaucaillou et gère également le château Haut-Batailley à Pauillac, pour le compte de sa soeur qui en est propriétaire. Exigent et minutieux, il renforce la qualité et la notoriété de ces deux Crus Classés.


Jean-Eugène Borie est amoureux de la terre et du vin. Le célèbre critique Robert Parker fait son éloge en ces termes : « Sa passion pour son vin, son engagement obsessionnel dans la qualité, ses nombreux voyages à l'étranger en tant qu'ambassadeur de Bordeaux et sa remarquable modestie ont fait de lui l'une des personnalités les plus respectées de cette région ».


Une sympathie chaleureuse se développe entre lui et Raymond Dupin, propriétaire de Grand-Puy-Lacoste depuis 1932, qui lui propose de lui céder le domaine en 1978. Ils partagent la même passion, le même amour de la vie.


Jean-Eugène Borie donne aussitôt carte blanche à son fils aîné François-Xavier pour diriger Grand-Puy-Lacoste. Ils travailleront ensemble jusqu'en 1992, date à laquelle François-Xavier Borie est nommé par son père à la tête de la société qui gère alors les trois propriétés : Grand-Puy-Lacoste, Ducru-Beaucaillou et Haut-Batailley. En 2003, à la suite d'une séparation du patrimoine, François-Xavier Borie prend la direction de « Domaines François-Xavier Borie », propriétaire de Grand-Puy-Lacoste et gestionnaire de Haut-Batailley en fermage.

François-Xavier Borie a pris en charge la destinée de Grand-Puy-Lacoste et orchestré son renouveau, sans perdre son âme.


François-Xavier Borie a dirigé le domaine dès son acquisition en 1978. Il a bénéficié sur le terrain de l'expérience acquise aux côtés de son père. Déterminé, exigeant et rigoureux comme lui, il a hissé Grand-Puy-Lacoste au statut de « grand » Pauillac et veille à tout pour l'y maintenir.


Avec son épouse Marie-Hélène, il habite le château, ce qui est assez rare en Médoc. Ils y reçoivent dans un climat de convivialité raffinée. Dans le parc, trois statues d'échassiers rappellent qu'ils ont trois enfants et que la relève est assurée. Ces grands oiseaux sont tournés vers l'horizon, symbole du futur et de la pérennité de la propriété. On retrouve ce symbole dans le chai, avec les statues des « trois gardiens ».



Les valeurs familiales


François-Xavier Borie a grandi auprès de ses parents sur la propriété de Ducru-Beaucaillou, avec son frère et sa soeur. Au coeur du vignoble, il a appris à connaître la nature et ses rythmes. Comme son frère et sa soeur, il a fréquenté l'école locale puis a été envoyé à Bordeaux comme pensionnaire « pour travailler».


Il a suivi une formation de commerce et d'oenologie, enrichie par des stages à l'étranger, auprès de négociants et dans le groupe international de ventes aux enchères Christie's. De son parcours depuis l'enfance, il pense avoir surtout retenu « la curiosité intellectuelle, l'enthousiasme, l'amour du travail bien fait, la capacité à se remettre en cause en permanence pour progresser ».


Il est présent en 1978 le jour de la signature de l'acte de propriété de Grand-Puy-Lacoste et son père lui accorde immédiatement sa pleine confiance pour prendre la responsabilité du domaine. Devenu seul maître à bord, il s'attèle à la tâche et a la chance de pouvoir faire ses preuves très jeune.


Aujourd'hui, ayant fait siennes l'expérience et la passion communiquées par son père, sa satisfaction est d'avoir fait progresser Grand-Puy-Lacoste avec succès sur la voie de l'excellence. Les félicitations qu'il reçoit d'amateurs des quatre coins de la planète lui vont droit au coeur.



Une philosophie de l'excellence

François-Xavier Borie recherche avant tout la régularité dans la qualité.


« Je fais ce que j'aime, ce à quoi je crois. Nous cherchons à asseoir la réputation de Grand-Puy-Lacoste sur la régularité plutôt que par des coups d'éclat. Je me méfie des vins de compétition, je préfère que Grand-Puy-Lacoste construise sa réputation dans la durée, millésime après millésime. Le bluff, les effets de mode et la médiatisation éphémère n'entrent pas dans nos valeurs.


Grand-Puy-Lacoste est un Pauillac classique, c'est-à-dire marqué par la classe, l'allure, l'harmonie. Nous avons la chance de disposer de l'un des plus beaux terroirs de Pauillac et nos vins illustrent ce qu'on pourrait appeler le goût à la française : aromatiques, avec du corps et un grand sens de l'équilibre.


Ce sont des vins structurés, avec une belle attaque, beaucoup de présence en bouche et une remarquable persistance. Chaque étape de la dégustation apporte un plaisir harmonieux. Les tanins ne sont jamais agressifs, l'élégance est toujours là.


Nos vins ont une grande aptitude au vieillissement, leur complexité devient encore plus marquée avec l'âge. L'éventail des saveurs s'élargit et devient plus intense, le profil s'affine.


Et parce qu'il faut savoir « raison garder », le souhait est de maintenir Grand-Puy-Lacoste dans la gamme des vins accessibles, une attitude très appréciée par les amateurs. »



« God is in details »

Dans cette recherche permanente de la qualité, tout compte.


Pour faire renaître Grand-Puy-Lacoste, il a fallu réaliser des investissements importants mais il a aussi fallu faire évoluer les méthodes et les habitudes, gérer le changement.


Le mot clé : précision. Dans le soin de la vigne et les interventions, l'observation de la maturité des raisins, l'ordre de récolte entre les parcelles, le tri, la conduite de la vinification...


Au cours des dernières décennies, la science oenologique a progressé : une connaissance plus approfondie du cycle végétatif de la vigne, il devient possible de compenser de mieux en mieux les aléas climatiques et de toujours mieux « donner la parole » à la nature.


Pour François-Xavier Borie, année après année, il s'agit de donner la meilleure expression possible du terroir et de répondre à l'exigence de consommateurs de plus en plus informés et connaisseurs, qui comprennent de mieux en mieux les vins. La signature Grand-Puy-Lacoste est là en permanence et chaque millésime lui donne une « modulation » particulière. La présentation des vins en primeur au Château est toujours un grand moment de plaisir partagé.


Pour François-Xavier Borie, au-delà des mots, le vin est un langage universel qui fait appel à la culture et à l'émotion.



Un travail d'équipe

François-Xavier Borie a choisi des collaborateurs qui partagent sa passion et son exigence.


La culture et les soins apportés à la vigne sont sous la responsabilité du Chef de Culture Antonio Flores.


Eric Boissenot est le conseiller oenologique du Château. Aucun choix de méthode, aucun assemblage ne se font sans sa collaboration active. L'implication de cette famille d'oenologues a commencé dès 1978 avec le père d'Eric, Jacques, ils ont pris la succession d'un grand professionnel, Emile Peynaud.


Une de leurs élèves, Christel Spinner, oenologue de formation, est venue compléter l'équipe du château depuis Juillet 2012, assurant une fonction de recherche et développement. Celle-ci, grâce à ses expériences antérieures, a pour mission d'aider encore au perfectionnement et à la recherche d'excellence que se sont fixés François-Xavier et ses enfants dans l'élaboration de ses vins.


L'élaboration et l'élevage des vins sont la responsabilité du Maître de Chai Philippe Gouze depuis 1981.



Au coeur de la région et du village


François-Xavier Borie ne conçoit pas son rôle sans une présence active au sein des instances régionales concernant les vins du Bordelais. Il est membre de la Fédération des Vins du Médoc, du conseil d'administration du CIVB (Conseil Interprofessionnel des Vins de Bordeaux) et du Conseil des Grands Crus Classés.


De même, il a toujours été largement impliqué dans la vie de la communauté locale, en tant qu'adjoint au maire et président du syndicat viticole de Saint-Julien, la commune voisine.


Sous son impulsion, Grand-Puy-Lacoste apporte son soutien à des événements sportifs : partenariat avec les Girondins de Bordeaux, avec les associations sportives locales (tennis, golf, rugby...)


Le Château sponsorise le Marathon du Médoc depuis 1983, date de sa création.

Une forte personnalité, qui contribue à la réputation de Grand-Puy-Lacoste.


Après la première guerre mondiale, les familles du vignoble bordelais vivent des temps difficiles. Elie et Edouard de Saint Légier d'Orignac, petits-fils de Pierre-Frédéric Lacoste, se trouvent ruinés et doivent vendre le domaine, mettant fin à près de cinq siècles de transmission familiale. Le 28 juillet 1920, juste après le décès de leur mère Jeanne Joséphine Lacoste, ils le cèdent à deux associés, MM. Heriveau et Neel, qui à leur tour doivent le mettre en vente en 1932.


L'acquéreur se nomme Raymond Dupin, il est bien connu de la société bordelaise. Descendant d'une famille de notaires landais, c'est un négociant en vin fortuné, qui possède par sa famille de grandes forêts de pins dans les Landes. Passionné par la vigne et le vin, il présidera le Conseil des Grands Crus Classés du Médoc et donnera une touche très personnelle à Grand-Puy-Lacoste.


Raymon Dupin est décrit par tous comme un personnage haut en couleurs, épicurien, gastronome et grand connaisseur en vins, « l'un des plus grands gourmets bordelais de tous les temps », qui aime recevoir avec faste.


François-Xavier Borie se souvient encore des repas superbes auxquels il était convié, où l'on servait notamment l'agneau de Pauillac provenant de l'élevage personnel de Monsieur Dupin, accompagné de vieux millésimes rares.



Heurs et malheurs...


Après son acquisition, Raymond Dupin connut des années désastreuses en 1931, 1932, 1933 et l'on raconte qu'il donnait des légumes, des volailles et du vin à son maître de chai pour le rémunérer. Il préfère habiter sa maison de Bordeaux plutôt que le château.


Pourtant, après son retour de captivité en 1945, la situation économique s'améliore et dans les années 1950, Grand-Puy-Lacoste jouit d'une réputation grandissante.


Raymond Dupin n'a pas de descendants directs. En 1978, à 83 ans, il décide de vendre le domaine mais il souhaite choisir lui-même son acquéreur et recherche « un vrai Médocain », un homme du métier qui ait des enfants intéressés par la vigne et le vin, capables de prendre la relève. Il connaît Jean-Eugène Borie et il l'estime. Les deux hommes se comprennent et l'accord est conclu très vite.


Après la cession de la propriété, Raymond Dupin noue des liens de sympathie avec Francois-Xavier et son épouse Marie-Hélène et il a coutume de venir souvent au château. Il le fera jusqu'à sa mort, en 1980.

François-Xavier Borie


François-Xavier Borie a pris en charge la destinée de Grand-Puy-Lacoste et orchestré son renouveau, sans perdre son âme.


François-Xavier Borie a dirigé le domaine dès son acquisition en 1978. Il a bénéficié sur le terrain de l'expérience acquise aux côtés de son père. Déterminé, exigeant et rigoureux comme lui, il a hissé Grand-Puy-Lacoste au statut de « grand » Pauillac et veille à tout pour l'y maintenir.

En savoir plus

François-Xavier Borie


François-Xavier Borie a pris en charge la destinée de Grand-Puy-Lacoste et orchestré son renouveau, sans perdre son âme.


François-Xavier Borie a dirigé le domaine dès son acquisition en 1978. Il a bénéficié sur le terrain de l'expérience acquise aux côtés de son père. Déterminé, exigeant et rigoureux comme lui, il a hissé Grand-Puy-Lacoste au statut de « grand » Pauillac et veille à tout pour l'y maintenir.


Avec son épouse Marie-Hélène, il habite le château, ce qui est assez rare en Médoc. Ils y reçoivent dans un climat de convivialité raffinée. Dans le parc, trois statues d'échassiers rappellent qu'ils ont trois enfants et que la relève est assurée. Ces grands oiseaux sont tournés vers l'horizon, symbole du futur et de la pérennité de la propriété. On retrouve ce symbole dans le chai, avec les statues des « trois gardiens ».



Les valeurs familiales


François-Xavier Borie a grandi auprès de ses parents sur la propriété de Ducru-Beaucaillou, avec son frère et sa soeur. Au coeur du vignoble, il a appris à connaître la nature et ses rythmes. Comme son frère et sa soeur, il a fréquenté l'école locale puis a été envoyé à Bordeaux comme pensionnaire « pour travailler».


Il a suivi une formation de commerce et d'oenologie, enrichie par des stages à l'étranger, auprès de négociants et dans le groupe international de ventes aux enchères Christie's. De son parcours depuis l'enfance, il pense avoir surtout retenu « la curiosité intellectuelle, l'enthousiasme, l'amour du travail bien fait, la capacité à se remettre en cause en permanence pour progresser ».


Il est présent en 1978 le jour de la signature de l'acte de propriété de Grand-Puy-Lacoste et son père lui accorde immédiatement sa pleine confiance pour prendre la responsabilité du domaine. Devenu seul maître à bord, il s'attèle à la tâche et a la chance de pouvoir faire ses preuves très jeune.


Aujourd'hui, ayant fait siennes l'expérience et la passion communiquées par son père, sa satisfaction est d'avoir fait progresser Grand-Puy-Lacoste avec succès sur la voie de l'excellence. Les félicitations qu'il reçoit d'amateurs des quatre coins de la planète lui vont droit au coeur.



Une philosophie de l'excellence

François-Xavier Borie recherche avant tout la régularité dans la qualité.


« Je fais ce que j'aime, ce à quoi je crois. Nous cherchons à asseoir la réputation de Grand-Puy-Lacoste sur la régularité plutôt que par des coups d'éclat. Je me méfie des vins de compétition, je préfère que Grand-Puy-Lacoste construise sa réputation dans la durée, millésime après millésime. Le bluff, les effets de mode et la médiatisation éphémère n'entrent pas dans nos valeurs.


Grand-Puy-Lacoste est un Pauillac classique, c'est-à-dire marqué par la classe, l'allure, l'harmonie. Nous avons la chance de disposer de l'un des plus beaux terroirs de Pauillac et nos vins illustrent ce qu'on pourrait appeler le goût à la française : aromatiques, avec du corps et un grand sens de l'équilibre.


Ce sont des vins structurés, avec une belle attaque, beaucoup de présence en bouche et une remarquable persistance. Chaque étape de la dégustation apporte un plaisir harmonieux. Les tanins ne sont jamais agressifs, l'élégance est toujours là.


Nos vins ont une grande aptitude au vieillissement, leur complexité devient encore plus marquée avec l'âge. L'éventail des saveurs s'élargit et devient plus intense, le profil s'affine.


Et parce qu'il faut savoir « raison garder », le souhait est de maintenir Grand-Puy-Lacoste dans la gamme des vins accessibles, une attitude très appréciée par les amateurs. »



« God is in details »

Dans cette recherche permanente de la qualité, tout compte.


Pour faire renaître Grand-Puy-Lacoste, il a fallu réaliser des investissements importants mais il a aussi fallu faire évoluer les méthodes et les habitudes, gérer le changement.


Le mot clé : précision. Dans le soin de la vigne et les interventions, l'observation de la maturité des raisins, l'ordre de récolte entre les parcelles, le tri, la conduite de la vinification...


Au cours des dernières décennies, la science oenologique a progressé : une connaissance plus approfondie du cycle végétatif de la vigne, il devient possible de compenser de mieux en mieux les aléas climatiques et de toujours mieux « donner la parole » à la nature.


Pour François-Xavier Borie, année après année, il s'agit de donner la meilleure expression possible du terroir et de répondre à l'exigence de consommateurs de plus en plus informés et connaisseurs, qui comprennent de mieux en mieux les vins. La signature Grand-Puy-Lacoste est là en permanence et chaque millésime lui donne une « modulation » particulière. La présentation des vins en primeur au Château est toujours un grand moment de plaisir partagé.


Pour François-Xavier Borie, au-delà des mots, le vin est un langage universel qui fait appel à la culture et à l'émotion.



Un travail d'équipe

François-Xavier Borie a choisi des collaborateurs qui partagent sa passion et son exigence.


La culture et les soins apportés à la vigne sont sous la responsabilité du Chef de Culture Antonio Flores.


Eric Boissenot est le conseiller oenologique du Château. Aucun choix de méthode, aucun assemblage ne se font sans sa collaboration active. L'implication de cette famille d'oenologues a commencé dès 1978 avec le père d'Eric, Jacques, ils ont pris la succession d'un grand professionnel, Emile Peynaud.


Une de leurs élèves, Christel Spinner, oenologue de formation, est venue compléter l'équipe du château depuis Juillet 2012, assurant une fonction de recherche et développement. Celle-ci, grâce à ses expériences antérieures, a pour mission d'aider encore au perfectionnement et à la recherche d'excellence que se sont fixés François-Xavier et ses enfants dans l'élaboration de ses vins.


L'élaboration et l'élevage des vins sont la responsabilité du Maître de Chai Philippe Gouze depuis 1981.



Au coeur de la région et du village


François-Xavier Borie ne conçoit pas son rôle sans une présence active au sein des instances régionales concernant les vins du Bordelais. Il est membre de la Fédération des Vins du Médoc, du conseil d'administration du CIVB (Conseil Interprofessionnel des Vins de Bordeaux) et du Conseil des Grands Crus Classés.


De même, il a toujours été largement impliqué dans la vie de la communauté locale, en tant qu'adjoint au maire et président du syndicat viticole de Saint-Julien, la commune voisine.


Sous son impulsion, Grand-Puy-Lacoste apporte son soutien à des événements sportifs : partenariat avec les Girondins de Bordeaux, avec les associations sportives locales (tennis, golf, rugby...)


Le Château sponsorise le Marathon du Médoc depuis 1983, date de sa création.

Creation Vinium
Français
English
Visite Virtuelle
Virtual Tour
Recherche
Mentions Légales

Domaines F-Xavier Borie SAS

Château Grand-Puy-Lacoste

BP 82 - 33250 Pauillac

N° SIRET: 40170997700011

Tel +33 5 56 59 06 66 - Fax +33 5 56 59 22 27

dfxb@domainesfxborie.com


Directeur de la publication et

responsable de la rédaction

Emeline Borie


Hébergeur

SA Vinium Informatique

3, rue des Corton

21420 Aloxe-Corton

contact@vinium.com

www.vinium.com


Crédits Photos

Serge Chapuis

www.chapuis-photo.com

Crédits Visites Virtuelles

Patrick Durand

www.patrickdurand.com

Domaines F-Xavier Borie SAS

Château Grand-Puy-Lacoste

BP 82 - 33250 Pauillac

N° SIRET: 40170997700011

Tel +33 5 56 59 06 66 - Fax +33 5 56 59 22 27

dfxb@domainesfxborie.com


Directeur de la publication et

responsable de la rédaction

Emeline Borie


Hébergeur

SA Vinium Informatique

3, rue des Corton

21420 Aloxe-Corton

contact@vinium.com

www.vinium.com


Crédits Photos

Serge Chapuis

www.chapuis-photo.com

Crédits Visites Virtuelles

Patrick Durand

www.patrickdurand.com